Odona Daisne 2« Après avoir passé une année géniale en Flandre avec YFU, j'ai décidé de repartir en échange mais beaucoup plus loin cette fois. Sans vraiment savoir pourquoi ce pays, je me suis retrouvée en Équateur, à Portoviejo, en région côtière, plus précisément, là où les températures sont les plus élevées, parfait pour une fille qui préfère le froid. Après un mois ici, j'appelle déjà cet endroit ma maison. L'adaptation a été incroyablement rapide ! Ma famille m'a directement prise comme une des leurs en m'appelant leur fille adoptive. J'ai deux frères et une sœur. Le plus âgé est marié et habite en ville et nous vivons avec mon autre frère, ma sœur, son mari et ses deux enfants que j'aime énormément. Nous vivons assez loin de la ville et je prends donc le bus pour aller à l'école.Odona Daisne 3 Il aura fallu plus de deux semaines pour que mes parents acceptent que j'aille à l'école seule et pas en voiture car ils sont vraiment très surprotecteurs mais je voulais avoir un peu d'indépendance et j'ai des amis qui prennent le même bus. Les locaux sont toujours très impressionnés que je ne me perde pas en bus. J'aime énormément mon école. C'est une des plus grosses écoles publiques de la ville et ici tous les étudiants ont un uniforme. J'ai passé mon premier mois dans une classe adorable et vraiment géniale mais avec le temps je me suis faite des amis dans une autre classe et j'ai donc demandé pour changer. Je sais que pour beaucoup d'étudiants d'échange il est difficile de se faire de bons amis et je suis tellement reconnaissante de m'en être fait en si peu de temps. Malgré ce changement, je garde des bons contacts avec ma première classe. Tout ici est réuni pour me rendre heureuse, vraiment. Les gens sont géniaux, ils m'impressionnent vraiment avec leur joie de vivre et leurs grands cœurs. La nourriture est vraiment bonne aussi, même si être végétarienne dans ma province est un challenge. La nature est magnifique ! Odona Daisne 1J'adore aller à la rivière avec ma famille, j'ai l'impression d'être dans un décor de film. La première semaine, j'ai vécu mon premier tremblement de terre, c'était vraiment impressionnant mais rien de bien grave. Depuis, il y en a eu deux autres je pense mais je n'ai rien senti. En ce qui concerne l'espagnol, je n'aurais jamais pensé apprendre si vite ! Mes amis m'apprennent énormément de vocabulaire et on peut dire que c'est en grande partie grâce à eux que maintenant je suis capable de maintenir une conversation. Ici, je suis remplie de bonheur. Même s’il y a des choses qui me rendent moins joyeuse, ça fait partie de l'aventure, il faut les prendre et vivre avec. Ça ne fait qu'un mois que je suis dans ce merveilleux pays et je sais déjà que le quitter va être la chose la plus difficile et triste que j'aurai à faire. »

Agenda des événements YFU Bruxelles Wallonie