Mauricette, notre fille aînée, voulait partir en Allemagne. Nous avons alors pensé qu'accueillir un étudiant serait une expérience intéressante qui permettrait de plus à Lucie, notre cadette, de ne pas rester seule après le départ de sa sœur. YFU nous a proposé deux dossiers et nous avons opté pour Federica, une jeune fille uruguayenne : elle aime le théâtre, semblait dynamique et le même âge que notre aînée. Elle est arrivée fin août ; notre fille partait quelques jours plus tard. Financièrement, nous n'avons donc senti aucune différence, puisque nous ne prenons en charge que l'hébergement et la nourriture. Même si nous avons eu beaucoup de chance avec Federica, l'accueillir fut un grand bouleversement. Soyons honnête, ce n'est pas évident tous les jours. En tant que parents accueillants, il faut veiller à ce que personne ne se sente lésé. Assez naïvement, nous avions constamment l'attention tournée sur Federica. Nous voulions qu'elle se sente bien chez nous. Ces traitements de faveur ont fini par déstabiliser notre fille, qui nous a vite fait comprendre qu'elle existait aussi. Au fond, le quotidien d'une famille d'accueil est rempli de ces petits « pièges ». Il nous a fallu quelques semaines pour retrouver un équilibre familial épanouissant pour chacun.

Aujourd'hui, Federica occupe une grande place dans notre famille et je redoute son départ, même si j'attends avec impatience le retour de notre fille. Son absence nous a souvent pesé, mais nous sommes heureux qu'elle ait pu réaliser son rêve. Et reconnaissants d'avoir pu vivre cette magnifique aventure humaine avec Federica.

Agenda des événements YFU Bruxelles Wallonie